GAMME SOINS

L’AROMATHÉRAPIE

L’AROMATHÉRAPIE

LE SOIN PAR LA NATURE

L’aromathérapie vient du grec « aroma » qui signifie odeur et « thérapia » qui signifie soin. Il s’agit donc d’une méthode de soin naturel par les « odeurs ».
Les civilisations les plus anciennes ont utilisé les plantes aromatiques dans un but thérapeutique. La Chine ancienne, l’Inde, Rome, la Grèce dont Hippocrate, le père de la médecine, utilisaient cette médecine de l’âme. Guérisseurs et thérapeutes lui faisaient confiance.
C’est la somme de ces connaissances interculturelles qui est à l’origine de l’aromathérapie d’aujourd’hui.

Quelques définitions

Huiles essentielles : Ce sont des extraits volatiles et odorants que l’on tire de certains végétaux par distillation à la vapeur d’eau, pressage ou incision des végétaux qui les contiennent. Contrairement à ce que l’on croit parfois, toutes les plantes ne contiennent pas d’extraits volatiles. Ce sont les plantes dites aromatiques qui les fournissent.
Une fois extraites de la plante, les huiles se présentent sous forme liquide. On les appelle également « essences végétales », « huiles volatiles », « essences aromatiques » ou « arômes ».
Seules les huiles essentielles naturelles ont de véritables propriétés.
La plupart de nos huiles essentielles est issue de l’agriculture biologique (Distillerie Abiessence dans les Monts du Forez).

Eaux florales : Utilisées depuis très longtemps, elles concentrent les principes actifs des plantes sélectionnées pour leur fraîcheur et leur richesse bénéfiques.
Elles sont obtenues par distillation lente des fleurs et plantes à la vapeur d’eau. Les véritables eaux florales ne sont jamais diluées et ne contiennent aucun ajout artificiel comme des teintures ou de l’alcool. C’est le deuxième produit de la distillation.
Leur intérêt réside dans leur action douce et bénigne sur la peau et les cheveux. La qualité des eaux florales dépend directement de la nature des fleurs avec lesquelles elles ont été produites. Chacune a ses propres spécificités. Il est possible de les mélanger pour concentrer les principes actifs de plantes différentes.
Il est recommandé de les conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière.
La plupart des eaux florales que nous utilisons dans nos produits est issue de l’agriculture biologique et provient non loin de chez nous, dans les Monts du Forez (Loire) pour un meilleur contrôle qualité. Elles sont micro filtrées ce qui leur confère une meilleure conservation dans le temps sans ajout de conservateurs.

Distillation : C’est un procédé d’extraction ayant pour base un mélange d’eau et de végétaux. Une fois le mélange chauffé, les huiles essentielles seront obtenues par condensation des vapeurs. Les plantes ou les résineux (au préalablement broyés) sont placés dans une cuve inox à l’intérieur de laquelle passe la vapeur.
Cette vapeur mêlée à l’essence passe ensuite dans un serpentin dans lequel s’effectue la condensation et le refroidissement. Le mélange eau et huile essentielle est recueilli dans un « essencier ».
L’huile essentielle est ensuite versée dans des flacons pour reposer quelques semaines avant sa commercialisation. De la quantité et du stock de cueillette, de la quantité et qualité de la distillation (qualité de l’eau, des plantes, de la pression et de la température) dépend la qualité des huiles essentielles.
La plupart de nos produits sont issus de la distillerie Abiessence dans les Monts du Forez.

Macérât : C’est un extrait végétal (macération de plante dans l’huile) dont la base utilisée est une huile principalement végétale.
Cette huile est choisie en fonction de ses propriétés (peaux sèches, grasses, support de massage …).
On peut faire aussi un mélange de plusieurs huiles végétales (huile de tournesol, de pépins de raisin, d’olive, de coco, de noyau d’abricot …).
On peut y ajouter des huiles essentielles pour augmenter leurs pouvoirs bénéfiques comme par exemple le bois de rose ou la carotte.
On utilise ensuite le macérât comme une huile végétale classique.

Mélanges et complexes :
Les huiles essentielles sont très concentrées en principe actifs. Il faut les diluer avant de les utiliser sur la peau. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées pures mais jamais sur un public fragile. Leurs dosages doivent être précis et respectés, surtout pour l’usage sur les enfants qui doit être adapté selon l’âge.